HADOPI est passé, et maintenant ?

samedi, octobre 02, 2010

Hadopi, l'usine à gaz, prêt pour le départ!

Voici donc l'arrivée du très "beau" site de l'HADOPI : http://hadopi.fr/

Enfin, nous allons recevoir les messages d'avertissements nous signalant que nous sommes d'horribles voleurs et pirates! Ou plutôt que nous n'avons pas assez sécurisé notre connexion internet! Ah oui, vous n'étiez pas au courant ? Eh oui, HADOPI ne sanctionne pas vraiment le téléchargement, mais sanctionne plutôt le défaut de sécurisation de son accès internet... bref, vous êtes sanctionnés si vous ne vous y connaissez pas en informatique et en sécurité des réseaux! Donc, apprenez vite, sinon, plus d'Internet...!

Le site publie deux lettres-types de l'HADOPI, histoire de vérifier que vous n'êtes pas victimes d'emails frauduleux. Mais le hic, quand même, pas mal, c'est que vous n'avez comme indication dans le mail, que la date de votre supposé "téléchargement"... Il vous faut envoyer un courrier (à vos frais!!!) pour savoir ce que l'on vous reproche exactement téléchargé : liste des fichiers communiqués sous un délai non précisé!!! Imaginez s'ils reçoivent 40000 lettres à traiter tous les jours!!!!

Bref, encore de l'argent englouti en pleine période d'économies pour les Français!! On croit rêver!!!

Sans rappeler que seulement quelques oeuvres vont être surveillés sur les réseaux, en oubliant, streaming, site de téléchargement et réseaux cryptés!!!!

En gros, des logiciels tels que iMule, Kommute, et autres i2p et Freenet vont se développer à une vitesse grand V, sans parler des VPN !!!!

Et puis sans parler du développement de la culture libre, qui va trouver vraisemblablement un allié de choix dans la HADOPI!!!! Donc, essayez les sites de téléchargement de musique libre!!!



Sites de musique libre :

samedi, mai 09, 2009

Des artistes contre HADOPI : l'exemple du groupe Niçois "My Diet Pill"

Voici encore des artistes, des vrais oserais-je dire, qui luttent contre le projet HADOPI, voyant les dérives du système et surtout voyant qu'Internet est un formidable outil de promotion libre et à faible coût.

Nous reproduisons en intégralité leur appel, qu'ils engagent à relayer sur tous vos blogs!!!

"La loi HADOPI nuit à la création artistique et pénalise les « petits » artistes.

Témoignage de musiciens mis en danger.

En cette période d’incertitude quant à l’adoption ou pas du projet de loi « création et internet » (Hadopi), certaines institutions et personnalités veulent faire passer l’idée que le téléchargement libre - ou « piratage » - nuit à la création artistique. La réalité est souvent contraire. Voici pourquoi.

Nous, My Diet Pill, sommes un groupe autoproduit. Cela signifie que nous n’avons pas de label ou maison de disque qui nous finance et qui nous aide dans nos démarches de promotion. Nous sommes, comme la très grande majorité des artistes, obligés de nous organiser par nous même pour promouvoir notre musique.
En cela, internet est un médium formidable et le « peer to peer » (P2P) son outil le plus efficace.

Grâce au « piratage » de nos œuvres, nous avons obtenu une exposition médiatique inespérée.
En plus d’avoir vendu plus de 5000 copies de notre second album - une performance rare pour un groupe autoproduit - notre musique s’est retrouvée en bande-son d’émissions TV (M6 en France, CBS aux Etats-Unis) et en programmation sur de nombreuses radios étrangères.

Cette renommée naissante est directement liée au « piratage » de nos chansons.
Le jour où nous avons constaté que nos œuvres avaient été placées sur les réseaux majeurs de téléchargement « illégal » (Emule, BitTorrent …), nous avons remarqué une hausse constante des ventes d’albums et de t-shirts sur notre site internet, les achats de morceaux en ligne (Itunes, MusicMatch …) se sont multipliés et les visites ont explosé. Il semblerait que « les pirates » achètent quand même de la musique.

Nous n’en sommes pas au point de vivre de notre musique mais ces revenus nous permettent d’investir dans du nouveau matériel, de payer des séances d’enregistrements, de produire de nouveaux disques …

La répression contre le téléchargement libre et les réseaux P2P nous inquiète car nous perdrions notre outil de promotion le plus efficace.

Nous ne sommes pas dans une logique de lutte des classes. Il ne s'agit pas de "les gentils artistes autoproduits contre les grandes méchantes maisons de disque" car nous pensons, par ailleurs, qu'avoir un label est une vraie chance pour un musicien.

Mais pour nous, qui n'avons pas les moyens de nous offrir des campagnes de pub nationales, lutter contre les lois Hadopi, Davdsi… est une question de survie.

Nous sommes loin d'être les seuls à ne pas être convaincus par le projet Hadopi. Plusieurs rapports officiels concluent à un apport très positif du peer to peer et du téléchargement libre sur l'économie (voir notes annexes).


Merci de nous avoir lu et merci de relayer notre position !
My Diet Pill


Notes:
Rapport du gouvernement Hollandais: http://fr.readwriteweb.com/2009/01/20/a-la-une/rapport-gouvernement-hollandais-conclu-impact-positif-p2p-economie/
Raport Felix Oberholzer-Gee (Harvard) : http://hbswk.hbs.edu/item/4206.html
Rapport de l'OCDE : http://www.oecd.org/dataoecd/11/54/34992262.pdf
Rapport du ministère de l'industrie canadien : http://www.ic.gc.ca/eic/site/ippd-dppi.nsf/eng/ip01457.html

Groupe de soutien "artistes opposés à HADOPI": http://www.facebook.com/group.php?gid=94521337836

Contactez-nous au sujet de ce communiqué: mydietmusic /a/ gmail . com"

Alors oui, bien sûr, ce ne sont pas les artistes populaires made in Sarko, mais bon, point de vue intéressant pas vrai ?

Vive la Culture Libre!!!

En bonus, une petite vidéo sous licence Creative Commons:





vendredi, mai 08, 2009

Un point sur HADOPI après la fin des débats en seconde lecture à l'Assemblée Nationale!

Cela est quasiment fait: la France va lancer bientôt officiellement la chasse "automatisée" aux méchants pirates qui téléchargent illégalement des fichiers !
La loi Hadopi sera votée le 12 mai à l'Assemblée Nationale et le lendemain au Sénat, dotant ainsi la France d'un des systèmes les plus répressifs en matière de téléchargement illégal!
C'est qu'il fallait absolument sauver le chiffre d'affaire des industries phonographiques, principalement, qui ont vu les ventes de CD s'effondrer ces dernières années: et les coupables ont été désignés, les méchants pirates qui volent, en téléchargeant leur musique ou leur film, le dur labeur des artistes! Simple raisonnement mis en avant par l'UMP et les artistes : tout travail mérite salaire! On ne peut qu'être d'accord, bien évidemment!
Pourtant, n'est-ce pas là faire un dangereux amalgame ? N'y a-t-il pas confusion fondamental ?
Y a-t-il d'abord un lien avéré de relation entre le téléchargement et la baisse de ventes de CDs ? Après tout, que je sache, un fichier mp3 ne remplace pas un CD, non ? Ce sont bien deux choses diffférentes ? On peut bien télécharger un fichier mp3, voire un album, l'écouter, puis décider, si la qualité est au rendez-vous, de l'acheter, ce n'est pas antinomique, non ? Mieux: toutes les études montrent que les gros téléchageurs sont ceux qui achètent le plus de biens culturels, vont aux spectacles, au cinéma, etc. Avec la riposte graduée, si ces gros consommateurs sont privés d'internet en ultime recours, comment vont-ils choisir les oeuvres à acheter ? En revenant à la radio ?
Tiens, voilà bien un endroit ou l'on peut écouter de la musique gratuitement et légalement non ? La radio, quand j'écoute un artiste à la radio, je ne le vole pas quand même ? Quand je regarde un film gratuitement à la télé, je ne le vole pas non plus, n'est-ce pas ? Est-ce que la radio et la télévision sont accusés de faire baisser les ventes de CDs et DVDs ? Non! Ce serait un non-sens, la culture a besoin d'être en libre circulation pour vivre et on achète pas tout ce qu'on voit à la télé ou tout ce qu'on écoute à la radio ! S'il fallait pousser la logique HADOPI jusqu'au bout, il faudrait supprimer la musique de la radio et les films et séries de la télé, sauf produites par les diffuseurs eux-mêmes!
Où est le problème avec internet, alors ? Pourquoi le système n'est-il pas applicable à l'Internet et pourquoi le diffuseur ne contribuerait pas à la création comme les radios et les télés ? N'est-ce pas là le vrai débat ? La manne financière issue des taxes sur les radios et les télés pour financer la création ne fait pas pour autant que les artistes vivent sous un régime soviétique en France, étendre une taxe sur les FAIs n'y changerait rien: pourtant certains artistes (Maxime Le Forestier récemment sur le site LePoint.fr) arguait que l'argent de cette taxe serait forcément un retour au système de mise sous tutelle "soviétique" de la culture, on croit rêver!

Plutôt que de créer une usine à gaz rognant sur les libertés individuelles (n'en déplaise à l'incompétente Ministre de la Culture!) et organisant une juridiction d'exception chargée de surveiller les flux sur le net, n'y a-t-il pas une meilleure solution ? Qui, elle, financerait la culture et ferait la différence entre le partage non-commerciale, qui fait vivre la culture, et la contrefaçon qui spolie les artistes ?

Usine à gaz en effet, cette Haute Autorité, qui va coûter des centaines de millions d'euros aux contribuables pour mettre en place le filtrage généralisé des contenus est obsolète avant même d'avoir vu le jour : ce qui est à attendre, et le passé nous l'a montré avec l'exemple de Napster dans les années 90, c'est que les internautes vont quitter leurs vieux logiciels de P2P (eMule et bitTorrent) pour utiliser des logiciels de P2P cryptés et anonymes qui d'ailleurs existent déjà et sont de plus en plus performants: Freenet, I2p, Kommute, Mute MFC, AntsP2P, etc. Ils attendent déjà impatiemment les utilisateurs pour pouvoir se développer plus encore! On se demande comment les politiques vont régler ce problème là, alors même que les société de droits d'auteurs avouent leur impuissance à détecter les échanges sur ces réseaux cryptés et anonymes!

Pour détruire les innombrables contre-vérités que le gouvernement et l'UMP assènent ces derniers temps (faut entendre les débats à l'Assemblé pour s'en rendre compte à quel point c'est idéologique : la loi défend le droit d'auteur et les artistes, donc TOUS ceux qui sont contre cette loi sont CONTRE le droit d'auteurs et sont POUR le VOL généralisé et la MORT de la CULTURE! Hallucinant!), je vous propose quelques liens très intéressants pour vous informer sur les dangers de cette loi HADOPI et vous montrer que certains tels Jacques Attali et Florent Latrive (journaliste à Libération et auteur du "Bon usage de la piraterie") tout en défendant les auteurs savent que le droit d'auteur doit s'adapter à l'ère du numérique:

http://www.slate.fr/story/4411/hadopi-attali-internet-parlement-gouvernement-dix-propositions


http://caveat.ouvaton.org/

Vous pouvez aussi télécharger gratuitement et LEGALEMENT, car sous licence Creative Commons, le livre de Florent Latrive: http://www.freescape.eu.org/piraterie/

http://docs.covertprestige.net/piraterie/


Retrouvez enfin le site de l'initiative La Quadrature du Net:

http://www.laquadrature.net/HADOPI


Bonnes lectures et n'hésitez pas en ce week-end férié à écrire à votre député pour lui dire ce que vous pensez d'HADOPI (en restant courtois, of course!)! Mais essayez de pas vous faire virer comme le valeureux employé de TF1 qui a osé dire qu'il était opposé à cette loi stupide!
http://www.ecrans.fr/Denonce-par-Albanel-vire-par-TF1,7137.html


Vive la culture libre !!!!

vendredi, avril 17, 2009

300 artistes ouverts au partage libre de leurs oeuvres sur les réseaux numériques, ça change de Hadopi!!


Appel des artistes ouverts au partage

Nous sommes inquiets, très inquiets, nous aussi. Ce n’est pas que nous craignons d’être pillés, spoliés, RUINÉS, non… Mais l’État français s’apprête à défendre sans discernement le lobby de ceux qui ne sont pas adaptés à la nouvelle économie de la connaissance et du partage. Et qu’importe si c’est au détriment de ce qui se développe d’utile ou d’intelligent sur internet !

Au lieu de miser sur la créativité qui n’a jamais été aussi vigoureuse, riche et dynamique, les industries du divertissement en situation de monopole, prétendent que seuls leurs choix sont les bons, alors qu’ils sont en réalité catastrophiques ! Qu’il faut aller vers toujours plus de répression, de criminalisation des usages du citoyen, plus de taxes ! Tout ça pour retrouver coûte que coûte les profits envolés, sans jamais se demander si la cause de leurs problèmes n’est pas ailleurs…

Et qu’importent les créateurs ! On ne leur demande jamais rien, alors qu’on se permet de parler en leur nom… C'EST CELA QUI EST LE PLUS GRAVE !

L’ activité artistique a de tout temps été fragile, mise en péril, persécutée, incomprise. La plupart de ceux qui ont apporté à la musique, à la culture en général, géants sur les épaules desquelles nous nous tenons, sont morts dans la misère, parfois humiliés et moqués par leurs contemporains…

Et au XXIè siècle ? Toujours autant de d’artistes vivent bien en dessous du seuil de pauvreté, dans l’indifférence totale. C’est ça la vie des saltimbanques, elle n’a jamais été rose.

La cause du déclin de l’industrie culturelle est une série d’erreurs stratégiques et économiques monumentales commises à la fin du XXè siècle, dont certaines sont irréparables.

Alors pourquoi imposer au citoyen ces lois contraires au droits de l’homme, coûteuses à mettre en œuvre, et dans le fond inapplicables ? Il est trop tard pour enrayer le phénomène du téléchargement, vraiment trop tard…

Il faut admettre que le public, grâce à Internet, dispose désormais durablement d’une offre culturelle sans limite. Faut-il s’en offusquer ? Il faut admettre aussi que toute tentative de contrôle des échanges virtuels n’aura pour effet que d’intensifier les méthodes de contournement, les portes dérobées, et donc de multiplier les contrefaçons, les excès, les dérives...

Faciliter l’accès aux œuvres, libérer les esprits, ouvrir à la connaissance, éduquer… Voilà des bases plus saines, tellement plus faciles à mettre en œuvre !

C'EST POURQUOI NOUS ENCOURAGEONS LE PUBLIC À TÉLÉCHARGER NOS ŒUVRES, À LES PARTAGER, À LES DÉCOUVRIR, ET MÊME LES MODIFIER. Oui, nous avons confiance en nos concitoyens, qui savent être reconnaissants de la générosité qu’on leur témoigne. Nous ne défendons pas la gratuité, mais le bien commun, socle de toute culture civilisée.

Et nous ne nous contentons pas de défendre ces principes fondamentaux, nous réfléchissons au nouveau visage de l’économie de la musique débarrassée de certains intermédiaires dont l’attitude nous a durablement convaincu de malhonnêteté.

Le projet de loi, proposé par la Ministre de la Culture, issu de la mission menée à l’automne dernier par Denis Olivennes, nous donne de très bonnes raisons de penser qu’internet risque de se transformer en tombeau de la liberté d’expression, et de la diversité culturelle.

C’est pourquoi nous nous engageons à combattre la loi "Création et internet" avec toute notre énergie, dans le respect des droits d’auteur, par l’utilisation des licences libres et ouvertes, et par toute forme d’opposition démocratique à sa mise en œuvre.

NOUS SOMMES LES PREMIERS CONCERNÉS, NOUS AVONS NOTRE MOT À DIRE, NON ?

Nous refusons les verrous, la criminalisation des usages culturels et les milices privées… Nous refusons que la loi s’en prenne au citoyen sous de si fallacieux prétextes.

Arrêtons de marcher sur la tête ! La loi doit être la même pour tous, et donc aussi pour tous les artistes. Si elle est votée, ce sera encore une fois pour aider les plus riches d’entre eux...

Se couper du public (et d’une grande majorité des artistes) est une si grave erreur, que nous avons du mal à comprendre comment des multinationales aussi puissantes ont pu oublier ce détail…

Voilà pourquoi nous sommes inquiets : les bêtes blessées sont dangereuses…

Les 286 signataires de l'Appel :

LauHéric + Zz Smiley Family + Sac à boulons + tdBt + tdBt & the garys + antiblues + miluz + Trois P’tits Points + People Ignore who i Am + Kew + Philippe Catoire + shaoshyant + Fantastic House + dogbreath + Killroy Was Here + isotrak + kernem + rocksongs + O.P.A + L’Heureux Cycleur + Loubia Dobb System + davidstr + sam + why the a + matmix + Explicite + Siegfried Gautier + Hitmuri + Gloup For Free + dead joshua + Patrick Maverick R + Crème Brûlée + Eddy van G. + Ms Piggie Popp + Le centre de la bombe + dana hilliot and his friends + aisyk + uberlulu + Miss Helium + P2R Prod + Tsunami Wazahari + Christophe E. + TDW + Michel Sardon + Mankind Concept + @dn56 + Marco Zakka + a-Sansara + MASTAROTH + Solcarlus + Dom The Bear + lonah + gestalt orchestra + c reaction + Noize-R + MACAQ + RALAMAX PROD + Jérémie Nestel + Empire Rouge Music Concept + THe lady in the radiator + collectif Revolution Sound Records + Ouroboros + D.E.C.A.Y. + feust + Alexis Chatougri + TOTORESK + No Fun + E.S.S. + Alphatester + SUSHIDREAD + Virgo + PeLF + Volfoniq + Les Cristaux Liquident + Roland C. Wagner + Wollam + Sporto Kantes + Olga Simonova alias LOUNIKA + Bjonnh + Collectif Aposcaphe + Meriadeq + Fostus Hayes + Azer + PIED D'nez + Melina Nilles + Lead Orphans + Aurélien BOUTET + kWeLL + KM + ComputerHotline + Jérémy Dewinter + kaapad + pola.k + dadaprod + Eldorado + aimsa (plus de 200 artistes) + Tom la Meche + Mistery + roger + Vincent Knobil + Gasno'Prod / gasnoprod + sonic1 + Dandy + hardprojekt + wayan + kristoff + blacknose + little + Falancio + delko + bylcake + Nathan Jones + Les Gorets + Stanok + kitchen plates + early puppets + calm + Les Modules Etranges + minuscule + MoiJe + DjPoke + Nataraj XT + Philipp De Mont Redon + MC Lemzy + Galère + Oskarz + Whiteshoulders + Godon(e) + Why Hell Be? + 7BZH + shobogenzo project + Octavener + Quand on n'afit qu'un + Brigade Neurale + Jerem DEFF + Mysth-R + Aide Auditive + Les Cowboys Etanches + dutajel + les prouters + koram wat + MAJESTE FELINE + Athanor + Vincent'S + DIAMINE + Sucrepop + Blowz + D.R. + mulinex + mateo + Floris + lakkabal + Projet Xion + DaM Di + ToToM + BASSone + David Rampillon + Realaze + Hyphex + pascolo + Pier + Kaneda aka Tetsuoka + 2methylBulbe1ol + Needlewin + Quentin Daumal + Nicolas CHOUPIN / La Verue / Boxson + slogan + ikebana + Evergreen Terrasse + act + zoran vasilic & planète Z. + Stéphane Drouot - lacrymosa æterna industry + Le consortium des artistes libres + Bossquito + Poison Fang + Bass + silencide + Liryk + Lost In Jazz + violating groove + kinis + oZn + Serge et agneau + lingouf + la fibre + Abused + Counterclockwise + Matis + Madmoiz-L + Bakinzedayz + Alaore + meltingpotes + Kyhan + Aballl + FEMME FATALE + FatalObject music + michellacombe + The Electric Church + zdevan + Guarapita + Over All Brothers + Kesakoo + le brigadier + musicops + yodan + arnoldsrecords + les paranos + nevrosik + Attendre & la pluie + French Dub Released + Gpi + Chrys Fair Light + Buffarol + Charlie Brave + Evildark Europe + Dr Xörgl + JT25 + gregk + sorrow's stump + Weird Fantasy Prod. + Lichodmapwa + Les strapontins + Hasch.m.Méneum + Mokozore du groupe la Vérue + Gane_More + djmisspinkie + undaraia + Decay + NiZuB + Station-libre + Dig et Gratt Records + OKAZOU - Emmanuel LEFEBVRE + JeSe + delgarma + Useless Incorporated + Réjulk + poussieres d'histoires + Bedroom Research + deathstar + kdg + GODZENBUTH + CHRYSALID + FALCON + Spatzattack + KrisToF + Slacker Beast + pizkomc + PSYKOSE + Ronysaï + Zorch Factory Records + LeRx + zeblak + Louisy Joseph/Universal + fran6 n'Co + Malatesta + mammoutt + glamoutt + KaGiBi + Siegfried + d'incise + Gaz Devil + Narcys + GC Group + Gianni Cassone + no diSc + radioministère + Demogratostest + MA BANLIEUE FLASQUE + knto + Bencoz + Pierre Troller + nadiejda + eKuReUiL + Otaké + douzi280570 + Anax + amanyth + Vaatican Records + Les BRIGANDINS + Franck Descombes + scratch.L + -NiZuB- +

Pour en savoir plus et découvrir ces artistes du Libre, voici le lien:

http://blog.dogmazic.net/affich_liste_signa.php


Bon téléchargement légal sur les réseaux P2P !!!

dimanche, mars 29, 2009

En cette période troublée par la crise économique et la prochaine loi HADOPI, écoutez, télécharghez légalement et gratuitement de la musique libre !!!

Chers amis amateurs de musique libre, voici pour vous quelques albums à écouter, à téléchargez librement et à échanger (tout aussi librement sur eMule, BitTorrent et autres réseaux P2P peer-to-peer!) avec tout le monde!!!



  


  


Voici trois albums avec du bon son rock et pop, pour les amateurs de guitares plus ou moins saturées!! Cliquez sur lecture pour commencer l'écoute!!!

Bon écoute libre et gratuite et si vous aimez, faites un don, contactez directement les artistes et faites-leur de la pub !!!

samedi, juin 07, 2008

Après Radiohead, Nine Inch Nails passe directement par le net pour donner sa musique!!!

Voici donc une nouvelle pierre jetée dans la mare des Majors!

Le groupe Nine Inch Nails (NIN) de Trent Reznor offre gratuitement son nouvel album via le Net, et quand je dis gratuitement, c'est vraiment gratuitement!!! L'album est disponible sans DRM cela va de soi!!!!

Voici l'adresse pour vérifier par vous-même:

http://theslip.nin.com/

Vous n'avez qu'à entrer votre adresse mail et vous recevez un lien d'activation, le groupe ne vous demande même pas de donner quoique ce soit et espérera que l'album vous plaira pour ensuite l'acheter en CD quand il sortira dans le commerce!

Autrement dit, la philosophie artistique de NIN va très loin et fait totalement confiance au public!

Espérons que les internautes et les fans de musique joueront le jeu et que l'expérience portera ses fruits pour le fabuleux groupe de rock-indus!!!

Vive la musique libre!!!

jeudi, juin 05, 2008

Une nouvelle pétition contre la "riposte graduée" envers les internautes!!!

A quelques jours de l'étude du projet de loi issu de la Mission Olivennes par les députés, SVM lance une pétition nationale!!!

http://www.svmlemag.fr/petition_riposte_graduee_liste?sign=a29uZ2lz#signer

Le magazine fait ce mois-ci un dossier spécial consacré au problème du téléchargement et montre comment cette loi en préparation, non seulement ne résoudra pas le problème (les gens vont basculer d'emule sur des logiciels anonymes et cryptés genre kommute), remet en cause les libertés individuelles (surveillance par des officines privés et automatisation des sanctions sans recours de la part de l'internaute avant suppression de son accès internet) comme l'a exprimé clairement l'assemblée européenne, mettant en garde la France sur les dérives liberticides du projet!

Je vous conseille donc cette petite lecture sur le projet dit Hadopi:

http://www.svmlemag.fr/dossier/02938/mobilisation_contre_la_loi_sur_le_telechargement


Signez donc la pétition et faites la suivre à tous les internautes que vous connaissez car après la loi DADVSI en 2005, le gouvernement remet ça mais en plus liberticide encore.